Maxicross de Bouffémont

Dimanche 10 février à Bouffément dans le Val d’Oise, Anaïs Pasqualini participait au maxicross, trail de 25km pour 1000D+.

Anaïs raconte : « Si par définition un cross se doit d’être boueux, alors le Maxicross aura bien porté son nom cette année, avec 30cm de boue non stop sur le parcours, hormis quelques rares portions de route !!

Au départ sous une pluie battante et un vent peu sympathique, je décide de ne pas subir, adapte mon allure avec les moyens du jour et profite d’un tracé dans une très belle forêt vallonnée !!  La pluie cesse rapidement, heureusement car pendant 3h12 minutes je patauge, glisse, grimpe monte et descend !!  Bonne ambiance malgré tout, je termine au final 402eme sur 1100 au départ…. »

Belle course pour Anaïs. La boue devrait être moins présente pour les prochaines échéances.

Bike & run de Migennes (89)

Une fois n’est pas coutume, il y aura du vélo dans ce récit de course. Mais avec de la course à pied, avec le Bike & Run de Migennes dans l’Yonne.

12,5km à parcourir en duo, mais avec un seul vélo.

Valentin y était présent pour représenter le PNRT, avec un collègue pour affronter la pluie et le vent ce dimanche.

Valentin tout en cuisse

Départ un peu précipité et très rapide sur la route avec une belle bosse au bout de 500m. Ensuite direction les chemins boueux et collant. Le slalom commence entre les runneurs et les bikeurs. Au bout de 10min, le ciel nous tombe sur la tête. Une averse de grêles et un vent très violent vont nous accompagner tout le premier tour. On se dit que la course va être longue… nous enchaînons les transitions assez régulièrement. Au dernier un duo nous rattrape. On les tient en respect pour finalement prendre le dessus grâce à une défaillance du… cycliste ! Improbable ! On franchit la ligne à la limite de l’hypothermie, couvert de boue. 12,5kms à 3’53 » de moyenne et 6eme duo sur 42 équipes.

Bravo à eux 2 !

Test VAMEVAL

Ce samedi 26 janvier était l’occasion pour les membres du PNRT de déterminer leur VMA (Vitesse Maximale Aérobie), afin d’établir un programme personnalisé en vue du fameux triptyque 10km, semi puis marathon.

Ecoute attentive des consignes

Le tout sous l’égide des 3 entraineurs Laurent, Pascal et Bruno, les 3 groupes se sont élancés sur la piste à tour de rôle, sous la surveillance des autres coureurs, aussi là pour encourager.

C’est parti pour le 1er groupe

Une étape essentielle dans la préparation, route comme trail, avec des objectifs à plus ou moins longue échéance.

Les entraineurs ont pris de la hauteur

Avec des VMA comprise entre 12 et 21km/h, tous les niveaux sont représentés au sein du club. La petite trentaine de coureur a même eu le droit à une mini-séance après, tout en côte et en accélération.

Seul(e) face à soi-même

Le soleil n’était pas au rendez-vous

2019 est lancée…

La Montagneuse (Paucourt)

Mois de janvier rime avec la Montagneuse, trail organisé à Paucourt dans le Loiret, sur une distance de 7 ou 16 km, choix que l’on effectue pendant l’épreuve.

4 membres du PNRT étaient présents sur cette course, Myriam, Virginie et Laurent sur le 7 km; Vincent sur le 16 km.

Comme chaque année, beaucoup de boue histoire d’agrémenter le parcours, cela serait trop facile sinon.

Au final, concernant le 7 km :

  • Virginie Gouet termine 30ème/192 en 35min37s (4ème SEF)
  • Laurent Bourgoin termine 31ème/192 en 35min37s (5ème V2H)
  • Myriam Cueille termine 60ème/192 en 41min21s (2ème V2F)

Sur le 16 km, Vincent Billard termine 82ème/257 en 1h26min30s

Bravo à eux 4 ! Bonne récupération.

Départementaux de Cross

12 athlètes du PNRT ont fait le déplacement le dimanche 13 janvier 2019  à l’occasion des championnats de cross départementaux organisés par Val d’Europe Athlétisme dans la localité de Chessy.

12, le compte est bon…

Pour les Masters hommes 1ère course de la matinée, avec un coup de pistolet à 9h45 et environ 200 athlètes licenciés qui se sont élancés sur plusieurs boucles d’ un circuit, technique et humide ne laissant peu de place à l’erreur. Les 8 coureurs du PNRT sont rapidement rentrés dans le vif du sujet, car un train rapide dès le début de course est imposé par les premiers étirant très rapidement le peloton. Le terrain  accidenté a vite mis en évidence la nécessite d’être capable d’accepter les changements de rythme, d’avoir une bonne endurance tout en étant rapide. Les 8500m de distance à parcourir n’auront pas eu gain de cause des athlètes du PNRT, ils ont tous franchi la ligne d’arrivée. Une récompense pour l’athlète entraîneur Laurent MOUCHAIN qui perd son titre de champion de seine et marne Masters 3 acquis en 2018, mais se hisse malgré tout sur la deuxième marche du podium cette année. 5 athlètes sur les 8 engagés sont qualifiés individuellement  pour les championnats LIFA EST. Pour les  Masters féminines, circuit identique avec un départ à 14h50 et 7300m à parcourir, même scénario que le matin, à peine le départ donné que le peloton s’étire rapidement. A mi-parcours, la position des 3 athlètes du PNRT n’évoluera presque plus, permettant à Brigitte DASILVA une 9ème place au scratch, excellent résultat qui lui permet en Masters 1 de monter sur la deuxième marche du podium. Ce résultat est véritablement mérité car après un arrêt obligatoire d’une année  suite à une opération chirurgicale, Brigitte a travaillé d’arrache pieds pour revenir à ce niveau sportif. Dernière  course organisée pour les séniors à 15h50 avec comme le matin 8500m à parcourir, Quelques conseils  sont donnés à David CHERON qui prend son premier départ d’un cross, ne pas s’enflammer au départ, maintenir le contact avec les coureurs positionnés devant soi et assurer le final pour  gagner la place  qui permettra une qualification. Contrat rempli à l’arrivée et une qualification supplémentaire pour le PNRT.

Le sourire de Brigitte !
Laurent 2ème de sa catégorie

Ces championnats  laissent présager une saison qui s’ouvre sous de bons hospices  avec pour ces championnats,  12 coureurs engagés sur les différentes  catégories, 9 qualifiés : David Chéron en Sénior, Brigitte Da Silva et Angélique Przybos en  MF1, Anne Marie Chèvre en MF2, Fabrice Mandreux, Franck Dupré, Hervé Chauris en MH1, Pascal Benard en MH2 et Laurent Mouchain en MH3.