Archives de catégorie : Saison 2021 / 2022

La Pastourelle 2022
Championnat de France de trail court

Apres deux années d’absence, retour du Championnat de France de trail à Salers, là où il aurait dû avoir lieu en 2020 puis en 2021. Sur le papier, une course abordable, tout spécialement en ce week-end de l’Ascension, mais en pratique plusieurs difficultés.

Profil de la course (https://www.lapastourelle.net/)

La route du Sud qui menait à Salers était bloquée plus d’une heure avant le début de la course pour cause de randonnée partie plus tôt : résultat, Hervé décide de terminer les 2 kilomètres à pied, et goûte à la montée qui préfigure la dernière partie de la course. Un échauffement forcé, très lent, pour ne pas perdre inutilement d’énergie.

Départ dans Salers, avec quelques bousculades des athlètes de la course Open qui essayaient (trop?) rapidement de remonter aux avant-postes. Une première partie de course avec une montée régulière sur laquelle il était possible de courir, à condition de bien trouver son rythme. C’est alors que les difficultés sont apparues : un premier sommet au km 15 puis le Puy Violent au km 18. Dans les deux cas, les mains n’étaient pas de trop pour grimper ou pour visser la caquette sur la tête, avec un vent fort en rafales et assez glacé. La première partie de la longue descente n’était pas non plus de tout repos, avec beaucoup d’accidents de terrain. Le mot d’ordre : bien boire, bien boire, bien boire pour éviter les crampes. Dernière partie avec la remontée sur Salers, encore une fois très abordable sur le papier, mais compliquée après 32 km dans les pattes. Les encouragements du public nombreux ont permis de se relancer dans Salers pour finir en courant (ou en faisant semblant).

Vue panoramique depuis le Puy Mary

Une préparation concoctée par Laurent depuis de longs mois (i.e. depuis le début des cross), avec l’aide de Pascal qui a pris le relai entre Noisy et Crève-Cœur. Une plan d’entraînement très minutieux, avec une place importante du vélo pour Hervé, et un vrai dialogue qui a permis des adaptations fréquentes. Une excellente préparation, malheureusement perturbée sur la toute fin : Gérard aura plutôt surtout marché au Portugal, tandis que Hervé n’aura couru que 2 fois 45 minutes les 10 derniers jours… Mais pas de blessure et un souffle qui a tenu ; ce sont plutôt les jambes qui manquaient de fraîcheur en fin de course (la route bloquée n’est pas la seule à être incriminée).

Gérard (avant le départ) et Hervé (à l’arrivée)

Au final, une très belle aventure pour Gérard et Hervé dans un cadre exceptionnel, des liens plus forts avec Laurent au travers d’échanges, un sentiment d’avoir progressé ces derniers mois, et une motivation intacte pour poursuivre la route (le trail pour être plus précis) avec Pascal vers de nouvelles aventures. En deux mots, un très grand merci à Laurent pour ses conseils, son écoute, les modifications permanentes du plan d’entraînement pour s’adapter à l’athlète. Gérard a beaucoup d’expérience, Hervé est arrivé tard à la course et sait que les précieux conseils sont encore bons à prendre.

Résultats (32 km, 1150 m D+, sur 1573 classés)

  • Hervé Chauris, 256ème en 3:19:43 (23ème M2H) et 182ème (16ème M2H) sur le classement Championnat de France Trail court
  • Gérard Bohic, 829ème en 4:33:24 (26ème M5H) et 339ème (19ème M5H) sur le classement Championnat de France Trail court

Mon premier 10 km
Foulées Presloises

Dans le cadre du Challenge 77 route se tenaient les Foulées de Presles. C’était l’occasion pour Sylvie qui a rejoint le club en debut d’année de réaliser son premier 10 km. Objectif atteint!

Avant le départ

Sylvie raconte : « Plus l’heure du coup de pétard pour annoncer le départ de la course approchait, plus je me demandais bien pourquoi je m’étais engagée dans cette galère d’un 10 km. Certainement trop tôt pour moi qui ait bien du mal à calculer mes allures. Après la petite détonation et l’odeur de la poudre noire J (désolée, déformation professionnelle) c’était parti pour en baver ! Les côtes, les faux-plats et la chaleur ! Ouf, aussi quelques descentes pour améliorer mon chrono.

1er coup d’œil à ma montre : je n’avais parcouru que 3,5 km, mon dieu encore 6,5 km ; mon moral n’est pas au beau fixe et le soleil est au zénith, il fait terriblement chaud … Allez, penses à autre chose et continue de courir ! et c’est comme ça que petit à petit j’arrive au 8ème kilomètre et je me rends compte que si je tiens ce rythme je peux le faire en moins d’une heure ! 9 km, je râle en grimpant la côte ! et quand j’ai vu Angélique, Myriam, Virginie et David venir à ma rencontre, restait à fournir un gros effort pour terminer le bouquet final en 57 minutes et 49 secondes !

Merci à mes entraîneurs, grâce à eux j’ai énormément progressé en quelques mois.»

David en action, Sylvie avant le départ

David lui aussi raconte : «Belle course une nouvelle fois réussie mais quelle chaleur pour ce 10 km ! Je prends la ligne de départ avec mes coéquipières du club et oui j’étais le seul garçon du club. J’ai eu très chaud dès le début, ma bouche au bout d’1 km était déjà desséchée et j’étais déjà largué par les deux premiers qui ont pris le large rapidement. J’ai été seul tout le long de la course. J’ai préféré gérer mon effort car le parcours n’était pas si facile avec des relances difficiles. En effet, la boucle de 5 km à effectuer deux fois n’était pas plat avec une belle montée. Grâce à ma gestion, je revenais bien sur le deuxième qui avait lâché le 1er lors du deuxième passage du circuit. Je suis content du résultat 3ème au scratch ».

Des coupes et des fleurs comme récompenses
Des podiums pour David, Virginie et Angélique

Résultats (10 km, sur 151 arrivants)

  • David Cheron, 3ème en 34:56 (1er M0M)
  • Virginie Tabuya, 35ème en 42:56 (3ème féminine, 1ère SEF)
  • Angélique Przybos, 63ème en 46:51 (1ère V2F)
  • Myriam Cueille, 91ème en 51:50 (4ème V2F)
  • Sylvie Duyck, 110ème en 57:49 (6ème V2F)

Entre Dhuis et Marne
Challenge Nature Trail 77

L’aqueduc de la Dhuis date de la période 1863-1865 et servait autrefois pour l’alimentation en eau potable de Paris. La course nature de ce week-end aura permis de suivre l’aqueduc souterrain depuis Thorigny-sur-Marne, sur une boucle de 15 km avec trois parties distinctes : (1) 5 km sur le plateau, (2) 5 km avec une grande descente (80 m D-), un parcours le long de la Marne et une belle remontée (80 m D+), et enfin (3) une dernière partie avec une série de bosses en forêt et entre les jardins. Le soleil a boudé tout le Nord de la Seine-et-Marne et le vent du Nord n’était pas si chaud : bonnes conditions pour courir, mais il ne fallait pas oublier de se couvrir à l’arrivée. Les chemins étaient très secs, signe de la sécheresse actuelle.

Avant le départ

Cette course fait partie du challenge 77 « Trail Découverte ». Cinq athlètes du Pays de Nemours Running Trail se sont levés tôt ce dimanche, tout spécialement Vincent qui était debout dès 4 heures du matin pour son travail. Les efforts réalisés pendant la course, grâce à une bonne préparation, ont été payants et rapportent de précieux points en individuel et en équipe. Pour le moment, les nouveaux résultats ne sont pas encore intégrés au challenge.

Brigitte et Christelle récompensées

Brigitte et Christelle ont gardé la bonne habitude de monter sur la plus haute marche du podium (1ère M2F et 1ère M5F). Hervé a pu obtenir une 3ème place en M2H. Vincent et Bruno n’ont pas démérité : sans eux le club n’aurait pas pu marquer de points. Les organisateurs de la course ont reversé 600 euros au profit de l’association « HANDIcap et adMIRABLE »

600 euros au profit de l’association « HANDIcap et adMIRABLE »

Prochaine étape du challenge Trail le 29 mai pour l’Armentièroise.

Bravo à tous et bonne récup (sous le soleil retrouvé dès le dimanche après-midi)

Résultats (15 km, sur 320 personnes à l’arrivée) :

  • Hervé Chauris, 18ème en 1:02:29 (3ème M2M)
  • Brigitte Da Silva, 63ème en 1:12:57 (1ère M2F)
  • Vincent Billard, 108ème en 1:19:36 (8ème M3M)
  • Bruno Duyck, 129ème en 1:22:10 (16ème M4M)
  • Christelle Level, 133ème en 1h22:53 (1ère M5F)




Trail du Nivolet Revard
La famille Benard en sortie

Très beau soleil et temps frais ce dimanche 1er mai pour Carole, Valentin et Pascal qui ont participé au « MALPASSANT » Trail du Nivolet Revard, 23,3 km pour 1200 m de D+ au départ de Voglans.

Le tracé proposé est assez simple, 200 m de plat, 1,4 km de montée avec 235m de D+, 1,4 km de descente rapide, 2,3 km de plat et le gros morceau de la journée, 4 km et 680 m de dénivelée positive, puis une succession de longues descentes parfois techniques et parfois très roulantes et petites remontées sèches très cassantes sur 10 km, à nouveau 2 km de plat et nous revoilà à nouveau la côte de départ dans le sens inverse.

Au départ de l’épreuve, un très gros plateau avec de nombreux coureurs actuellement sélectionnés en équipes de France de trail, un ex vice-champion du monde de trail et ex champion de france de la même discipline (pour ne citer qu’eux). Un beau challenge attend la concurrence au départ de la course

Dès le départ donné, les écarts se creusent immédiatement les premiers disparaissant très rapidement de la vue de la majorités des concurrents. 1h37 plus tard, le premier concurrent passait la ligne explosant le record de l’épreuve. De notre coté, Seine-et-Marnais issus de la plaine, le PNRT s’est défendu avec ses armes, réussissant tout de même des places très honorables.

Il nous a fallu du souffle pour arriver à nos fins mais il nous en a resté suffisamment pour en donner à vaincre la Muciviscisdose en cette année du 15ème anniversaire de la création de l’association Grégory LEMARCHAL dont l’association fut créée à quelques pas de la ligne de départ de la course.

Résultats, sur 468 concurrents (23,3 km pour 1200 m D+)

  • Valentin Benard : 26ème en 2h01’25’’, 24ème sénior – master 0 (classement unique)
  • Pascal Benard : 133ème en 2h29’07’’, 6ème master 3-4 (classement unique)
  • Carole Benard : 415ème en 3h29’49’’, 11ème master 3-4 (classement unique)

Championnats 77 de 3000 et 5000 m

« Une première pour le club du Pays Nemours Running Trail, qui je le souhaite en appellera d’autres. Beaucoup d’émotion au bord de la piste pour un entraîneur, je n’avais encore jamais vécu cette expérience, ces moments aussi forts où l’on a l’impression de ne faire qu’un avec l’athlète, il était tant… ». Voici les quelques mots de Laurent qui résument bien la soirée.

Angélique raconte : « Après un footing, quelques ppg et accélérations, me voilà en attente du départ par ordre défini. Nous sommes 12 à partir en fil indienne sur le premier couloir. Les 3 premiers tours bien gérés, un peu vite et après moins rapide. J’ai réussi à doubler 3 athlètes dont une à la fin. Ravie de cette nouvelle expérience : à refaire! Et nous avons été encouragé par Laurent notre coach, Annick, Cécile et David en attente de sa course. Encore merci au club, Laurent et mon duo de jeunesse de nous faire partager de beaux moments sportifs et de partage ».

David n’est pas en reste : « Nouveau challenge pour moi, cette fois en participant aux championnats départementaux 77 de 5000 m sur piste avec la team – Virginie et Angélique. Cette nouvelle expérience je pense n’est pas facile à aborder mais je suis tout de même serein et bien préparé. Je suis accompagné cette fois de Laurent mon coach. Je suis à la lettre toutes ses consignes et conseils qui sont très appréciables car être soutenu comme ça me booste encore plus. Je prends la température de la compétition en encourageant les filles qui ouvrent le bal. Je les félicite encore pour leur détermination. Maintenant à mon tour de rentrer dans l’arène pour 12 tour 1/2 avec 17 autres coureurs. On nous place tous sur la ligne de départ et le pétard retenti. J’essaie de me placer tant bien que mal et j’y arrive au bout de 3 tours environ. Le début de course commence bien et ma position me plaît car je suis bien placé pour être sur le podium. J’entends Laurent qui me guide. Les tours défilent, je m’accroche et je me bats pour la 3ème place car les deux premières ne sont plus à ma porté. Il reste 4 tours et je me suis dit c’est ici et maintenant qu’on attaque pour cette 3ème place. J’accélère et je creuse l’écart petit à petit. Le dernier tour arrivé le podium me tant les bras, j’entends le coach qui me crie dans les 100 dernier mètre « ça revient fort dernière« . J’accélère une dernière fois jusqu’à la ligne d’arrivée. Je suis aux anges d’avoir réussi à être sur le podium et en prime un nouveau RP sur 5000 m en 16’01. J’ai fait une excellente course et j’ai rendu le coach heureux. Arrivent les récompenses et j’apprends que je suis finalement vice champion de Seine et Marne du 5000 m « youpi » car le 2ème n’est pas français donc pas classé. Un énorme merci encore et toujours à Laurent ainsi que pour les moments partagés avec les membres du club présents. Que du bonheur. »

Bravo à tous les trois!