Color Run de Sens

Le PNRT, ce n’est pas que de la compétition :
Ce matin Carole, Pascal, Audrey, Stéphane et leurs enfants, ont pris part à la Color Run de Sens ce dimanche 23 septembre.


Tres bonne ambiance, des sourires,  de la joie et de la couleur en poudre.
5.5 km et un beau résultat coloré.

La Foulée Paroissienne

L’automne est arrivé. Pour s’en convaincre, 9 coureurs du PNRT ont décidé d’affronter le vent et le crachin dimanche 26 septembre à La Grande Paroisse, sur 5km et 10 km.

Sur un parcours à travers la campagne et le village, les longues lignes droites se sont succédées à une série de virages et de montées-descentes dans le bourg. Avec au final quelques podiums à la clé.

Sur le 5km, pour 100 concurrents :

  • Alain Auzat termine 18ème en 19min49s (5ème V1M)
  • Anthony Jean termine 22ème en 20min21s (7ème SEM)
  • Virginie Gouet termine 32ème en 22min02s (2ème SEF)
  • Olivia Dufresnoy termine 45ème en 22min54s (5ème SEF)
  • Anne-marie Chèvre termine 52ème en 24min00s (3ème V2F)
  • Eric Dorée termine 59ème en 25min03s (10ème V1M)
  • Audrey Liwinski termine 79ème en 28min18s (10ème SEF)

Sur 10km, pour 179 concurrents :

  • Laurent Mouchain termine 21ème en 41min19s (1er V3M)
  • Stéphane Guillard termine 28ème en 42min47s (7ème V2M)

Bravo à toutes et tous !

Triathlon des roses

C’est pour lutter contre le cancer du sein qu’Elise Migeon-Martin s’est lancée samedi 22 septembre sur le triathlon des roses à Paris, triathlon exclusivement féminin. 

Sur 200m de natation, 10 km de vélo et 4 km de course à pied, Elise termine 27ème sur 100 en 1h01min13s.

« Quelle aventure: de belles rencontres, quelques larmes, des doutes, de la souffrance, des reprises après les transitions difficiles, beaucoup de côtes, beaucoup de faux plats, des descentes aussi évidemment, pas du tout de plat, une organisation top…. et au final un résultat plutôt pas mal. »

Bravo pour cet engagement mental et physique !

C’est avec la coopérative agricole Terre Bocage Gatinais que Vincent et Valentin se sont rendus à Olivet samedi 22 septembre pour le Semi Marathon des Coopératives Agricole organisé, cette année, par Axereal. 
 
 
Une énorme organisation avec 3 courses (une marche, un 10km et un semi marathon) et 2500 participants au total.  
Tous deux se sont élancés sur le semi marathon avec quelques petits bobos les jours qui précèdent la course. 
Pour Vincent une belle entorse (cheville droite) 10 jours avant, avec un pied toujours gonflé. Et Valentin une petite entorse (cheville droite) à J-3, mais aussi une chute en vélo de route la veille de la course, avec quelques belles brulures et contusions. 
 
Tous deux finissent la course sur 923 coureurs, pour Vincent 177ème en 1h41m13s. Et pour Valentin 27ème en 1h27m21s. 
 
Bravo à eux 2 !

Semi-marathon de Tinqueux

Ce dimanche 16 septembre, Fabrice et Franck participaient aux foulées Aquatintiennes dans le cadre de leur préparation au marathon Seine et Eure.

Petit retour arrière : depuis le 5 août et le test VMA, ce sont déjà 6 semaines de préparation, un peu plus de 500 km parcourus et un premier test très encourageant sur le 10km de Bourron-Marlotte.
Ce semi marathon à Tinqueux près de Reims était donc très important et le coach leur a fixé deux objectifs :
– d’une part confirmer leur capacité à courir à un rythme élevé pendant une durée importante, tester leur pugnacité au moment où la fatigue allait arriver et permettre ainsi de mesurer la progression à 4 semaines de l’échéance.
– d’autre part récupérer chacun une bouteille de champagne, cadeau promis au 25 premiers coureurs !

Ces objectifs ont été atteints !

Récit de Franck :
« Départ rapide sur un parcours de 3 boucles totalement dans la ville.  De nombreuses relances et montées avec une alternance de côtes courtes mais raides et d’autres douces mais longues. Les coureurs du 14km et du semi sont mélangés, ce qui rend difficile d’identifier ceux qui représentent une menace pour les bouteilles de champ …
Le rythme est élevé et régulier si on tient compte des montées et des descentes. A la fin du deuxième tour, voir les coureurs devant nous bifurquer vers la ligne d’arrivée est un soulagement. Enfin, on va pouvoir identifier les semi-marathoniens et les prendre en chasse. Joie de courte durée car très rapidement, on rattrape les coureurs qui entament leur deuxième tour. C’est de plus en plus dense et identifier les concurrents directs est compliqué. On parvient à en doubler plusieurs au prix d’une augmentation du rythme mais il faut se frayer un chemin dans cette foule qui devient de plus en plus dense. J’accélère encore un peu avant le 18ème km, je sens que je peux maintenir ce rythme jusqu’au bout. Enfin la toute dernière accélération pour doubler un dernier coureur et je découvre le chrono. Heureux et un record perso amélioré de presque 5’ pour moi ! »

Fabrice : « Par rapport à la prépa, je suis heureux d’avoir pu maintenir un rythme constant du début à la fin. Par rapport au semi, c’était génial d’avoir pu courir à 2 presque tout le long. Puis à un moment, Franck s’est téléporté 40 m devant qu’il a maintenu jusqu’à la fin. »

Résultats sur 426 participants :
16ème Franck Dupré en 1h21’09’’ (8ème V1/153)
18ème Fabrice Mandreux en 1h21’26’’ (10ème V1/153)

Bravo à eux !