Archives de catégorie : Saison 2023/2024

Trail de Praz-sur-Arly

Anne-Marie participait ce week-end à un trail en montagne.

« Le 1er Trail givré de Praz-sur-Arly portait bien son nom. En effet c’est par -10 degrés que j’ai pris le départ ce dimanche 21 janvier, avec 112 autres participants pour ce trail de 7 km et 270 m de dénivelé positif.

Dès les premiers 100 m, le ton est donné avec une petite côte qui longe le télésiège. Ça part vite et je me fais doubler par de nombreux participants. J’en redouble certains dans la descente qui suit. Suivent alors des côtes et des plats en dévers à flanc de montagne dans la neige pendant 2,5 km. Il faut parfois presque marcher pour ne pas glisser. Chacun garde sa position. Nous parcourons ensuite une côte de 500 m à 30% dans la forêt de sapins, ou je marche la plupart du temps. Le soleil éclaire le parcours, c’est magnifique. Puis c’est la descente vers Cassioz, ça accroche bien, je reprends de la vitesse que je maintiens sur la route du plan de Cassioz. Nous sommes maintenant sur du plat, au 5ème km il faut traverser un champ de neige, piétiné par les 1ers, pas simple pour les appuis… ce sera la dernière difficulté avant l’arrivée en 48 min 48. 65eme sur 113, 22ème féminine, 1ère M4. 

Superbe parcours, ravitaillement gourmand. Je reviendrai l’année prochaine, c’est certain. Faudra quand même travailler les côtes ! »

Bravo à Anne-Marie pour son podium sur la plus haute marche!

Résultats (7 km, 270 m D+, 113 participants)

  • Anne-Marie Chèvre, 65ème en 48:48 (1ère M4M)

Trail des 2 Baies
Des conditions dantesques

John raconte la D2B courue, dans des conditions tempétueuses.

« La D2B c’est : 100% sable, 100% nature !

Avec une contracture au mollet qui m’a gêné pendant ma préparation, le 100% sable du slogan m’inquiétait un peu ! Mais le plus compliqué n’a pas été le sable, mais plutôt le vent glacial avec des rafales à 75 km/h de face durant les 7 premiers kilomètres de la ligne droite sur la plage du Touquet. À l’instar du cyclisme, il fallait rester groupé, et chaque fois que je constatais une cassure, je tentais de rester dans le groupe de tête. Après une erreur d’appréciation, je me suis retrouvé isolé avec 4 à 5 autres participants, alternant sur 2 km pour prendre des relais d’1 minute face au vent !

Nous pensions avoir surmonté les caprices du climat, mais vers le 12ème kilomètre, en raison des pluies et des neiges qui sont récemment tombées en abondance dans le nord de la France, certains chemins étaient inondés. Associée aux températures glaciales, l’eau était glaciale et des plaques de glace flottaient. Lors de la traversée du pire passage, nous avions de l’eau jusqu’aux genoux sur 15 à 20 mètres.

En fin de compte, concernant le 100% sable, les 23 km et les 300 mètres de dénivelé, je dirais : trop facile ! »

Bravo à tous!

Résultats (23 km, 300 m D+, 1023 finishers) :

  • John O’Daly, 489ème en 2:21:52 (44ème M2M)
  • Jean-Luc Correggio, 512ème en 2:23:16 (23ème M4M)
  • Christelle Level, 818ème en 2:40:10 (2ème M6F)
  • Fred Rivière, 820ème en 2:40:12 (77ème M2M)

Cross Départementaux 2024

Briséis raconte le premier cross de l’année 2024, marqué par un froid hivernal.

« Le cross: courir autour d’un lac partiellement gelé, en short (parce qu’on respire aussi par la peau…), dans 15 cm de boue par endroit, et ailleurs, sur un sol tout dur et gelé où les pointes font une foulée de canard… bref le cross!

On aime quand même! Parce que c’est l’ambiance compèt, parce qu’il y a l’enjeu de se qualifier pour le tour suivant, parce qu’on croise des élites et qu’on aime bien les admirer. Et parce que les copines et les copains ont fait du café, un gâteau à la banane et des photos super belles pour immortaliser le tout!

Sinon, pour ma part, beaucoup d’appréhension car j’ai une patte folle en ce moment, qu’il y avait un risque de claquage avec le froid et l’effort, et que le terrain, avec ses ornières gelées, était idéal pour se tordre la cheville… malgré tout, il a fallu mettre de l’intensité, et après un départ prudent, j’ai accéléré comme je pouvais. Après la première grand boucle, plusieurs spectateurs ayant indiqué à notre groupe que nous étions dans les 40 premières, j’ai laissé coulé un peu, car j’avais vraiment peur d’aggraver ma blessure, et je me suis maintenue pour finir 38ème, avec une 7ème place pour notre équipe de filles, derrière de gros clubs aux noms qui font peur. La suite au prochain épisode… »

Félicitations aux filles pour leur 4/4. Un très grand merci à Anthony pour les photos, et très bonne récup à tous!

Résultats (cross long élite femmes, 7200 m)

  • Virginie Tabuya, 12ème en 33:05 (7ème SEF), qi
  • Briséis Dario, 38ème en 35:49 (7ème M0F), qi
  • Angélique Pryzbos, 48ème en 37:17 (6ème M3F), qi
  • Myriam Cueille, 68ème en 39:27 (3ème M4F), qi

Résultats (cross long élite hommes, 8450 m)

  • Anthony Dubois, 88ème en 44:21 (35ème M0M)

Résultats (cross long master hommes, 8450 m)

  • David Cheron, 15ème en 33:33 (6ème M1M), qi
  • Thierry Ségerie, 92ème en 38:36 (4ème M4M)
  • Stéphane Guillard, 132ème en 40:36 (7ème M4M)

La course de Noël 2023
Eva médaillée!

La course de Samois-sur-Seine est désormais un événement incontournable de fin d’année pour les athlètes du Pays de Nemours Running Trail, avec pas moins de 25 personnes au départ. Comme l’an dernier, le plateau était relevé puisque la course servait de championnat de Seine-et-Marne sur 5 km et comptait également pour le Challenge CDR 77.

Si en début d’année, Laurent et Bruno en tant qu’entraîneurs, Annick en tant que présidente, et Eric en tant que père, avaient dit à Eva qu’elle serait médaillée sur la course de Samois (2ème JUF), il n’est pas certain qu’elle l’eût cru. Et pourtant, Eva, qui a rejoint le Pays de Nemours Running Trail en début d’année et qui est la plus jeune du club, l’a fait : ses entraînements réguliers ont payé. Félicitations à elle!

Bravo aussi pour les minima réalisés pour les France de 5 km par 4 athlètes (vérification nécessaire auprès du site de la FFA) et bonne récupération à tous. Merci aussi à ceux qui n’ont pas pu prendre le départ de la course mais qui ont donné de la voix le long du parcours.

Un merci tout particulier à Delphine pour la vidéo :

Résultats (5 km, 539 arrivants) :

  • David Cheron, 7ème en 16:41 (1er M1M) qi
  • Hervé Chauris, 66ème en 18:59 (6ème M3M)
  • Laurent Mouchain, 73ème en 19:16 (1er M6M) qi
  • Thierry Ségerie, 101ème en 20:08 (4ème M4M)
  • Laurent Fillastre, 105ème en 20:15 (5ème M4M)
  • Virginie Tabuya, 115ème en 20:25 (4ème SEF)
  • John O’Daly, 157ème en 21:47 (23ème M2M)
  • Yann Fillastre, 158ème en 21:48 (7ème M4M)
  • Abderraouf Braik, 163ème en 21:54 (20ème M1M)
  • Briséis Dario, 134ème en 21:01 (4ème M0F)
  • Anthony Dubois, 176ème en 22:17 (13ème M0M)
  • Fabrice Guidicelli, 178ème en 22:20 (7ème M5M)
  • Jean-Luc Correggio, 205ème en 23:00 (13ème M4M)
  • Laurent Bourgoin, 208ème en 23:06 (14ème M4M)
  • Myriam Cueille, 221ème en 23:42 (4ème M4F) qi
  • Vincent Billard, 224ème en 23:45 (15ème M4M)
  • Jérémy Lepesant, 234ème en 24:03 (28ème SEM)
  • Cécile Mouchain, 276ème en 25:18 (11ème SEF)
  • Christelle Level, 284ème en 25:25 (1ère M6F) qi
  • Anne-Marie Chèvre, 303ème en 25:56 (6ème M4F)
  • Vincent Mignac, 347ème en 27:33 (28ème M4M)
  • Frédéric Rivière, 406ème en 29:30 (45ème M2M)
  • Bruno Detilleux, 410eme en 29:44 (30ème M4M)
  • Eva Dorée, 455eme en 31:23 (2ème JUF)
  • Eric Dorée, 457eme en 31:27 (33ème M4M)

La rentrée des cross

Briséis raconte le premier cross de l’année, à Saint-Pierre-lès-Nemours.

« Pour ma part, c’était une entrée en matière assez brutale, même si le cross ce n’est jamais reposant. Mais il me semble que le cross long femmes était plus long qu’initialement prévu (7700 m quand même !), peut être pour correspondre aux exigences des LIFA qui auront lieu chez nous en février 2024. »

« Toujours est-il que je suis partie bien vite, et que j’ai vite été doublée pour finir 5ème (sur un total de 15 masters je crois… Petit effectif, certes, mais les concurrentes n’étaient pas venues pour s’amuser. J’ai perdu une place à chaque passage par la côte du Château d’Eau. Par ailleurs, pas sûre que les pointes aient été le bon choix : le sol était dur avec le gel de la veille, et ce n’était pas évident de renvoyer l’énergie avec peu d’amorti. Je suis tout de même contente d’avoir pu tester le parcours des LIFA, en espérant que je me qualifie et c’était une belle journée avec mes enfants qui ont couru le cross scolaire le matin, et les quelques camarades du Pays de Nemours Running Trail qui avaient choisi de s’aligner sur d’autres courses. »

Bravo à elle et bonne suite de préparation pour les cross!

Résultats (cross long, 7700 m) :

  • Briséis Dario