Archives de catégorie : Résultats

La Panadière
Villemaur sur Vanne (10)

Ce week-end, Angélique participait à un 10 km pour une qualification au championnat de France. Mission parfaitement accomplie!

Elle raconte : « Après ces 14 semaines d’entraînement sur le cross, me voilà repartie sur un nouveau défi : une qualification pour 10 km pour faire le championnat de France le 9 Avril à Boulogne-sur-Mer ».

« Après mon échauffement et une reconnaissance du départ et de l’arrivée, je me place devant. Et voila c’est parti et cela va très vite. Je me mets dans ma bulle et tout de suite je me cale à l’allure donnée par Laurent. Pendant les 10 km, tout se passe très bien. Les jambes déroulent bien. J’ai couru au souffle et au ressenti. Je suis très contente d’avoir pris du plaisir pour ce premier 10 km qui pour moi est une étape de plus, très positive pour la suite du challenge route ».

« Encore merci à Laurent, même si je ne fais pas le chrono de 43’40 mais 44’19 ».

Et Laurent de conclure : « Le chrono réalisé lui amène un record perso sur la distance, un classement FFA en R4 (régional 4) et une qualification pour les France de 10 km qui se dérouleront  à Boulogne-sur-Mer le 9 avril 2022 ».

Bravo à Angélique qui accompagnera Virginie et David à Boulogne-sur-Mer!

Résultats (10 km, sur 173 arrivants) :

  • Angélique Przybos, en 44’19, 88ème, 8ème féminine, et 1ère M3F

L’Avonnaise 2022
Le PNRT haut en couleur

Les athlètes du Pays de Nemours Running Trail ont brillé ce week-end sur l’Avonnaise qui fait partie du Challenge Route 77, la deuxième manche après la course de Samois-sur-Seine.

David, Virginie et Céline, les trois représentants du PNRT

Virginie raconte : « Prendre part au départ était déjà un défi et pourtant… C’est à moi que revient la 1ère place du scratch féminin. Cela fait maintenant 3 semaines que je me bats avec des douleurs aux jambes, suivie par le kiné… Rien n’y fait, les entraînements ont tous été bâclés quasiment à cause de ces douleurs, sensations de poteaux qui m’empêchent de lever les jambes à ma guise. Et pourtant le dernier 3000 m sur piste de mardi est passé en 12’04… C’est assez rageant! Faire cette course avait pour but uniquement d’aller gagner des points pour le championnat, je savais que je n’étais pas prête pour le reste. Donc échauffement avec David, les jambes ne sont pas fraîches, je le sens, mais je décide de ne pas m’en préoccuper, je savais qu’elles ne le seraient pas 😅».

« Coup de pétard, c’est parti pour 10 km. Je prends une allure vraiment raisonnable car je sais qu’à quelques mètres il y a une belle côte. Bonne stratégie, je double 😅. Ensuite les 5 premiers kilomètres passent relativement bien puisque les 2 premiers kilo sont les plus difficiles ; ensuite on peut dérouler facilement donc la fraîcheur du début permet de passer les obstacles sans trop de difficulté même si je sens que ça me titille déjà. Je ne regarde même plus la montre parce qu’au vu du parcours, ce n’est pas la peine d’espérer quoique ce soit. Puis arrive le 2ème tour. Je sais que ça va être dur, je m’y prépare psychologiquement, malgré tout je n’arrive pas à occulter la douleur. Mes jambes sont affreusement lourdes et je suis dans la phase de côtes, je marche… Oui je marche et 2 fois je marcherai! Mentalement c’est très compliqué, je me demande pourquoi je suis là à m’infliger de la douleur alors que ça devrait être du plaisir. Je repense à Laurent, qui m’avait dit de le visualiser comme un entraînement. Alors je recours ; dans pas longtemps je sais que ça va descendre et que ce sera plus facile pour moi. Dernière montée en ligne de mire ensuite ce sera la délivrance! Yes! C’est reparti mon kiki, les jambes mettent 1 km à se sentir mieux mais la tête avait pris le dessus donc tout roule de nouveau 😊».

« Céline et David m’attendent à l’arrivée et me crient que je suis première… J’arrête ma montre et ma grande surprise quand j’aperçois le chrono… 41’41 » 😲. En ayant marché, en ayant souffert, en ne pouvant pas imposer le rythme que je voulais, en étant sur un parcours vraiment pas simple, j’arrive à sortir en 41’41… TOP. Je le savais depuis un moment que j’avais de nouveau franchi un cap, mais cette course vient me le confirmer, et je vais garder ça en tête pour la prochaine course. Il faut absolument qu’on arrive à me faire passer ces douleurs pour que je puisse retourner à l’entraînement sereinement et pourvoir faire tomber le chrono en dessous de 41′. Merci à mes coéquipiers du jour, David depuis de long mois maintenant et sur le même championnat 😅 et Céline qui a été une super supporter 😘. 33/248 au scratch général ».

Virginie, renversante

David raconte aussi de son côté : « Après une belle saison hivernale avec les championnats de France de cross, cette prépa m’a bien servi pour aborder cette nouvelle course du challenge 77 sur route dans de bonnes conditions. La tête et les jambes étaient prêtes sur la ligne de départ à en découdre.  En effet, j’ai couru comme un vrai stratège. J’ai pris un bon départ et toute suite nous étions 3 à se détacher dès la fin de la première montée. Au bout des 3 premiers km j’ai déroulé un poil plus vite que mes 2 autres camarades de course afin de casser le rythme mais ils m’ont rattrapé rapidement. J’ai donc gardé des forces au vu du deuxième tour avant d’aborder une nouvelle fois cette belle montée sans difficulté. La victoire se joue donc entre nous 3. Je range mon frein et j’accélère pratiquement au même endroit que la première tentative. Cette fois, je fais une belle petite percée et je réussi à garder la tête de la course jusqu’à la ligne d’arrivée malgré le retour très rapide du deuxième. Cette première victoire de l’année est encourageante pour la suite de la saison et surtout sur mes capacités. Je remercie la qualité des entraînements de Laurent qui une nouvelle fois a payé ».

David, toujours plus haut. toujours plus fort
Deux très jolis podiums

Avant la prise en compte des résultats de l’Avonnaise, Virginie est en tête du challenge Course 77 et David occupe la 3ème place.

Félicitations à tous les trois!

Résultats (5 km, sur 83 arrivants)

  • Celine Ducharne, 61ème au scratch en 35’31 »

Résultats (10 km, sur 247 arrivants)

  • David Cheron, 1er au scratch, en 34’31 »
  • Virginie Tabuya, 34ème au scratch, 1ère féminine en 41’41 »

Une course pour le plaisir
Urban Trail de Flers (Orne)

Christelle raconte : « Un Urban Trail n’est pas vraiment une course, c’est plutôt un moyen de faire du sport en découvrant une ville au travers de sites particuliers et en participant à des « ateliers ». Donc hier, découverte de Flers en passant par les différents établissements scolaires Saint Thomas d’Aquin (organisateur), la caserne des pompiers, les gymnases, le stade du Hazé, la salle de concert, le théâtre, le parc de la mairie… 15 km de course entrecoupés de visites, de jeux d’adresse, de rencontres… L’événement était organisé pour soutenir l’association Solidarité Bocage. Pas de chrono, juste le plaisir de courir et découvrir ! J’avais quand même enclenché la montre… 1h29′ au compteur, donc ».

Christelle à l’arrivée, avec le directeur du groupe scolaire organisateur

Noisy-sur-Ecole
Retour des courses vertes

La course des Trois Pignons (le 21 km) est la deuxième course du challenge Nature / Trail de Seine-et-Marne, après le Muco-Trail du 6 février 2022. Les athlètes du Pays de Nemours Running Trail ont répondu présents, avec une forte participation sur les trois courses proposées (5, 10 et 21 km).

Avant les départs

Pas le temps d’aller admirer les abris sous roches de la Ségognole, pourtant tout près du départ. Les trois parcours sont roulants, avec une bosse compliquée sur le 21 km et pour toutes les courses la traversée des Sables du Cul du Chien. Pas si facile que cela de courir avec des appuis fuyants. Comme les années précédentes, météo parfaite, quoiqu’un peu fraîche au départ.

Très belle 6ème place au scratch pour Valentin sur le 21 km, tenant du titre sur le 10 km. Sa place lui donne des points pour le challenge 77, l’un de ses objectifs pour 2022. Valentin revenait d’une semaine intense de préparation vélo (800 km+ dans la semaine et 15 petits km à pied). Toujours sur le 21 km, Stéphane a eu la délicatesse de tomber — sans gravité — quelques kilomètres avant l’arrivée pour ouvrir la voie à Laure, entourée par Pascal (21 km) et Laurent qui en avait fini avec le 10 km. Laure termine a une très belle 2ème place dans sa catégorie, le fruit de la prépa cross proposée par Laurent. Brigitte n’est pas loin derrière, également sur le podium.

Pendant les courses

Trois podiums sur le 10 km (Laurent M, Laurent F — pour sa première course sous les couleurs du PNRT — et Christelle, toujours régulière). A noter des entraineurs physiquement diminués (Pascal a couru avec un seul bras). Côté 5 km, des sentiments mélangés à l’arrivée : alors que le groupe continuait à s’échauffer, le départ du 5 km était donné, et non pas celui de la course des enfants. Le temps de réaliser ce qu’il se passait, 2 minutes s’étaient déjà écoulées. Pas le temps de savoir si l’heure de départ avait été correctement annoncée, il fallait tout donner pour ne pas terminer dernier. Aux temps officiels (et à ceux écrits plus bas), il faut donc retirer 2 minutes pour avoir le temps reel. Ce stress de début de course a permis à plusieurs athlètes (dont Elise et Annick) de battre leur record personnel sur le 5 km de Noisy. Bravo à tous et toutes de n’avoir pas baissé les bras et d’avoir pu remonter des places (jusqu’à 24 places pour Elise) malgré le handicap du début. Certains se rappelleront peut-être d’un ancien athlète du club qui participait à un 800 m (ou 1500 m) à Montereau et qui avait dû s’absenter juste avant le départ pour à son retour constater que la course était terminée… Au final, 5 podiums (Alain, Elise, Bruno D., Annick et Sylvie) pour les 7 athlètes engagés sur le 5 km. Très belle performance! Une mention particulière pour Sylvie qui pour ses deux premières courses sous les couleurs du Pays de Nemours Running Trail réalise 2 podiums.

Dans les trois courses, plusieurs athlètes ont aussi gagné de précieuses minutes sur la même distance par rapport aux années précédentes (Elise et Annick deja citées, mais aussi Bruno D., Jacqueline, Hervé, et la liste n’est pas exhaustive).

Une partie des podiums

Bravo à tous, bonne récup, et merci tout particulièrement à Audrey L, Audrey M et Cécile pour les photos et leurs encouragements le long du parcours.

Résultats (5 km, sur 42 arrivants)

  • Alain Auzat, 9ème (2ème M2M) en 25:17
  • Elise Migeon, 18ème (1ère M0F) en 30:10
  • Bruno Detilleux, 21ème (1er M4M) en 31:21
  • Annick Laurent, 24ème (1ère M5F) en 32:18
  • Barbara Plasse, 35ème (4ème M1F) en 35:42
  • Sylvie Duyck, 36ème (1ère M3F) en 35:42
  • Céline Ducharme, 38ème (5ème M1F) en 37:35

Résultats (10 km, sur 170 arrivants)

  • Laurent Mouchain, 7ème (1er M5M) en 43:54
  • Laurent Fillastre, 9ème (1er M3M) en 44:35
  • Yann Fillaster, 26ème (5ème M4M) en 48:43
  • Christelle Level, 50ème (1ère M5F) en 54:42
  • Jacqueline Vandrebeck, 75ème (4ème M4F) en 58:03

Résultats (21 km, sur 398 arrivants)

  • Valentin Benard, 6ème (4ème SEM) en 1:20:31
  • Hervé Chauris, 21ème (5ème M2M) en 1:26:26
  • Stéphane Martin, 87ème (20ème M2M) en 1:39:10
  • Pascal Benard, 91ème (5ème M4M) en 1:39:28
  • Laure Claveau, 92ème (2ème M0F) en 1:39:29
  • Brigitte Da Silva, 125ème (2ème M2F) en 1:43:22
  • Vincent Billard, 164ème (18ème M3M) en 1:48:01
  • Bruno Duyck, 237ème (27ème M4M) en 1:56:18