Archives de catégorie : Saison 2023/2024

SparnaTrail 2023

A l’occasion de la 27ème édition du SparnaTrail, les athlètes du Pays de Nemours Running Trail s’étaient déplacés en nombre pour participer au Trail des Bernaous (17 km) et au P’tiot SparnaTrail (33 km), qualificatif pour les France de trail court.

C’était aux coureurs du 33 km de s’élancer les premiers à 7h45. La météo, quoiqu’un peu fraîche, était alors plutôt clémente, sans vent ni pluie. Les athlètes avaient été prévenus : il ne fallait pas partir trop vite, car les 7 premiers kilomètres le long de la Marne étaient très roulants. Ensuite, la course n’était plus contrôlée par l’allure mais tout simplement par le ressenti. La météo pluvieuse des jours et semaines précédents faisait que les sols étaient très glissants sur les hauteurs du parcours. Bonne performance pour les athlètes du Pays de Nemours Running Trail, avec des 3ème et 4ème places dans leur catégorie respective côté garçon (Fabrice, Thierry et Hervé). Mention spéciale pour Christelle, qui finit 1ère M6F, malgré une chute en début de parcours et une main écrasée (entorse du pouce).

Les athlètes du 17 km parcouraient la seconde partie du 33 km. Pas nécessairement facile pour les plus rapides de doubler dans les descentes, rendues encore plus glissantes avec le retour de la pluie et le vent qui s’était levé. David défendait son titre obtenu en 2021. Il termine à une très belle deuxième place au scratch. Chapeau également à Angélique et Laurent M., qui terminent également à la première place dans leur catégorie : podium et bouteilles de champagne à l’arrivée! Laurent F., Yann, Jean-Luc, Philippe et Anne-Marie n’ont pas démérité : il faut bien avoir à l’esprit que plus les coureurs passent, plus les conditions de course se dégradent.

Après l’effort, le réconfort. Une bonne douche permettait de se réchauffer. Le restaurant sur la route du retour permettait de prolonger la convivialité du week-end. Un grand merci à François, le chauffeur attitré du Pays de Nemours Running Trail.

Résultats (trail des Bernaous, 17 km, 350 m D+, 606 arrivants)

  • David Cheron, 2ème en 1:08:07 (1er M1M)
  • Laurent Mouchain, 33ème en 1:22:02 (1er M6M)
  • Laurent Fillastre, 81ème en 1:30:45 (9ème M4M)
  • Yann Fillastre, 111ème en 1:33:36 (10ème M4M)
  • Jean-Luc Correggio, 125ème en 1:35:02 (11ème M4M)
  • Angélique Przybos, 145ème en 1:36:49 (1ère M3F)
  • Philippe Baillif, 192ème en 1:41:48 (19ème M3M)
  • Anne-Marie Chèvre, 441ème en 2:02:27 (6ème M4F)

Résultats (P’tiot SparnaTrail, 33 km, 740 m D+, 677 arrivants)

  • Hervé Chauris, 56ème en 2:45:54 (4ème M3M)
  • Thierry Ségerie, 103ème en 2:5736 (4ème M4M)
  • Fabrice Guidicelli, 202ème en 3:17:32 (3ème M5M)
  • Christelle Level, 387ème en 3:41:30 (1ère M6F)

10 km de Montereau : deux athlètes du Pays de Nemours Running Trail titrés!

Formidables titres en individuel pour Myriam C. et Laurent M., vainqueurs dans leur catégorie respective. Ils deviennent champions de Seine-et-Marne et champions d’Ile-de-France du 10 km, à l’occasion de la course de Montereau. Pourtant la concurrence était rude dans cette course au label international. Chapeau à eux deux. Les autres athlètes du Pays de Nemours Running Trail n’ont pas non plus démérité avec pas moins de 6 qualifications pour les championnats de France de 10 km.

Myriam raconte sa course :

« J’étais ce matin sur le 10 km des foulées Monterelaises avec quelques athlètes du Pays de Nemours Running Trail, beaucoup de participants (1250) et sous une météo pas terrible.
Je me place sur la ligne de départ. Les minutes défilent ; je me concentre sur mon objectif : faire un chrono en 45 minutes.

Le départ est donné, c’est parti pour 10 km. Tout se passe bien mais le rythme est un peu rapide pour moi, je ne lâche pas, l’arrivée est imminente, je la franchis avec un chrono final de 44:37. J’ai battu mon record de 2022 : que du bonheur, je suis 1ère M4 et pour couronner le tout championne d’Ile de France, championne de Seine-et-Marne dans ma catégorie. Je tiens à remercier Laurent notre super coach pour son plan d’entraînement, son dévouement auprès de ses athlètes, ce qui m’a permis de réaliser mon objectif, et même mieux. »

Très bonne récupération à tous.

Résultats (10 km, 1233 arrivants) :

  • David Cheron, 149ème en 34:52 (10ème M1M), qi
  • Laurent Mouchain, 419ème en 39:29 (1er M6M), qi
  • Virginie Tabuya, 562ème en 42:20 (33ème SEF), qi
  • Briséis Dario, 649ème en 43:59 (11ème M0F), qi
  • Myriam Cueille, 678ème en 44:37 (1ère M4M), qi
  • Laurent Bourgoin, 710ème en 45:20 (41ème M4M)
  • Fabrice Guidicelli, 711ème en 45:20 (20ème M5M)
  • Angélique Przybos, 721ème en 45:32 (5ème M3F), qi
  • Cécile Mouchain, 781ème en 45:53 (45ème SEF)
  • Myriam Vaz, 1111ème en 58:06 (32ème M2F)
  • Delphine Mahieu, 1153ème en 1:00:32 (46ème M1F)

Jean-Luc participait ce week-end à un trail au Portugal, course particulièrement difficile en raison du fort dénivelé. Il a porté haut les couleurs du Pays de Nemours Running Trail.

Le profil difficile de la course

Jean-Luc raconte : « Passant une dizaine de jours au Portugal, je me suis inscrit à une course locale située dans la Serra do açor dans le village de Vale de Maceira proche d’Oliveira do Hospital. Région montagneuse, la course d’une distance de 25 km avec un dénivelé total de 2000 mètres, comprenant une verticale sur 7 km avec un pourcentage moyen de 20 %. N’ayant jamais pratiqué ce type de parcours ni utilisé des bâtons, je me doute des difficultés qui m’attendent. Les 12 premiers km paraissent moins durs avec un dénivelé de 600 mètres. Le début est très agréable, assez technique, avec des passages variés (rochers, saut de ru, ascensions et descentes bien prononcées). Même en essayant de gérer les efforts, la fatigue musculaire se ressent progressivement. Puis c’est le début de l’ascension de la verticale. Je découvre l’énormité du programme à venir. À la fin du 1er km (km 15) je passe en 2h45′. La tête commence à prendre le dessus car les douleurs musculaires sont bien présentes. Je pense surtout à avancer, à faire honneur à l’association, à ses valeurs. Ce n’est pas simple, je m’accroche. Heureusement les conditions atmosphériques sont bonnes. J’avance lentement mais je ne suis dépassé que par quelques jeunes. Après presque 2 heures d’ascension, j’arrive enfin au sommet (monte colcurinho, 1240 mètres) situé au km 21. J’attaque le retour vers l’arrivée. Je suis tellement courbaturé que la descente n’est pas une partie de plaisir. J’essaye de ne pas chuter. Puis j’aperçois Vale de Maceira et termine ce périple en 5h23. Très satisfait de l’expérience, je vais profiter de mon séjour pour récupérer, prochaine échéance prévue en novembre. »

Félicitations à lui et très bonnes vacances bien méritées !

Résultats (25 km, 2000 m D+) :

  • Jean-Luc Correggio, 78ème en 5h24:44, 3ème M5M

Marathon Seine-Eure

1-3-10 : le premier, le troisième et le dixième marathon pour respectivement Hervé, David et Christelle, trois athlètes du Pays de Nemours Running Trail. Au final : 3 qualifications pour les France de marathon! Pour Hervé, un objectif de 3:05:00 et à l’arrivée, 3:07:04. La première baisse de régime au 32ème km et la seconde au 36ème auront coûté 2 minutes, mais Hervé a gagné 19 places dans la seconde partie de la course. Très grosse performance pour David, en 2:44:45. Il pulvérise son ancien record de 26 minutes! Plus compliqué pour Christelle mais elle a su trouver les forces pour terminer la course et surtout obtient la 2ème place dans sa catégorie, derrière une athlète qu’elle avait croisée à Rouen!

Retour en arrière 10 semaines auparavant, en plein mois d’Août. Il fait très chaud, les athlètes sont aux 4 coins de la France (et même de l’Europe), la pause estivale a été courte, mais ils commencent la longue préparation. Premier test le 3 septembre, le 10 km des foulées de la forêt de Bréviande. Laurent M. se fait une première idée des allures envisageables. Second test trois semaines plus tard (24/09) avec les France de semi-marathon entre Montbéliard et Belfort (et pour Christelle celui de Rouen, le même jour). Là encore, ce n’est qu’une étape puisque les jours qui précédaient le semi-marathon était bien chargés. La semaine la plus compliquée allait arriver : 6 entraînements, 80 km + (et possiblement 130 km+ de vélo). Enfin, toujours trois semaines plus tard, le marathon Seine-Eure en Normandie, entre Amfreville-sur-Iton et Val-de-Reuil. Des conditions parfaites pour la course (l’un des marathons les plus plats de France dans la plaine alluviale de la Seine, 7 degrés Celsius au départ, pas de vent) et une organisation parfaite (avec un Ekiden et un semi-marathon en parallèle). Grand coup de chapeau aux 500+ bénévoles pour gérer les navettes, la sécurité sur la route, les ravitaillements, … Les bananes et eau tous les 5 km le long du parcours étaient nécessaires pour bien s’alimenter. De belles récompenses ont été offertes par les organisateurs. Les trois athlèles du Pays de Nemours Running Trail qui ont participé à ce marathon sont très reconnaissants à Laurent M. pour ses conseils avisés, avec tout le long de la préparation une adaptation du programme. Ils remercient aussi toutes les personnes qui les ont encouragés et qui leur ont prodigué de précieux conseils d’avant course, comme Franck et Carlos en particulier (l’importance du ravitaillement, la course ne commence vraiment qu’à mi-parcours, …).

Après la course

David raconte sa course :

« Quelques lignes sur mon marathon de Seine et Eure, le premier grand objectif de cette nouvelle saison. Le temps que j’aimerai réaliser est de 2h40/45. Cette préparation se passe très bien malgré qu’il me manquera 1 à 2 semaines d’entraînement pour un meilleur confort. J’ai commencé cette prépa, en intégrant le semi des championnats de France à Belfort fait en 1h17, bon temps qui est encourageant.

Le jour du marathon arrive à grand pas et une blessure au doigt est inattendue. Toutefois c’est un mal pour un bien car grâce à ce bobo je me suis reposé et j’arrive plus fraîchement que je le pensais le jour J.

Je prends donc le départ sur la première ligne avec les favoris. Je prends rapidement l’allure vue avec le coach de 3’50 / km. Quelques kilomètres après mon allure moyen est de 3’47 donc tout se déroule très bien, je m’alimente sans problème et la tête est présente. J’arrive à tenir cette régularité tout le long jusqu’au 37/38 km.

Ça y est le moment que je redoutais arriva, je tombe dans le dur d’un coup. Je ralenti de plus en plus à chaque mètre. J’essaie de boire ou manger mais je ressens des remontées gastriques donc je prends la décision de finir ces 4 derniers kilomètres sans énergie. La ligne d’arrivée est en vue avec le chrono qui est toujours en dessous des 2h45 donc je donne mes dernières forces et je réussi à franchir l’arrivée en 2h44’48. Très content du résultat.

Cependant en analysant la course je pense que je peux faire mieux en gérant la fin de course autrement. Le mot de la fin sera pour Laurent le coach que je remercie encore pour son implication tout le long de cette préparation. »

Au final, une très belle expérience à vivre, mais qui demande une bonne préparation et beaucoup de motivation.

Très bonne récupération à tous les trois.

Résultats (marathon) :

  • David Cheron, 23ème en 2:44:48 (7ème M1M), qi
  • Hervé Chauris, 83ème en 3:07:04 (13ème M3M), qi
  • Christelle Level, 402ème en 4:06:27 (2ème M6F), qi

Trail du Soldat de la Marne

Le trail de 21.8 km s’élançait sur les traces historiques de la bataille de la Marne de la première guerre mondiale. Parcours à travers champs, relativement roulant, avec quelques passages en sous bois. Laurent avait décidé d’engager une équipe de 5 athlètes (Angélique, Briséis, Jean-Luc, Fabrice et Laurent M.) à l’occasion de la 8ème course au programme du Challenge 77 CDR 2023-2024. Une très belle occasion pour les athlètes du Pays de Nemours Running Trail de marquer des points.

Angélique raconte sa course :

« Après un changement de planning pour moi en accord avec notre entraîneur Laurent, me voilà ce dimanche sur ce trail pour apporter à l’équipe un athlète de plus pour être 5. Du coup, plus le même objectif de course et surtout un esprit d’équipe pour marquer des points et bien se placer. Le départ est à 5-6 km de l’arrivée où le bus nous y emmène.  Quelques photos avec les personnes en habits d’époque et échauffement avec l’équipe. 

Une superbe journée s’annonce avec ce beau soleil. Je me place devant la ligne de départ. Et c’est parti pour un trail où je reste pendant 5 bons kilomètres devant en féminine et là arrive ma co-équipière Briséis. Nous ne faisons que nous dépasser. Une fois devant et elle aussi… pendant toute la course.

Un parcours dans les champs pas simple au niveau des appuis et des parties forêts type cross mais très sympathique. Vers le 18ème km, je  vois la 3ème féminine que je  dépasse sans souci et là au loin la 2ème ; avec Briséis, nous partons un peu plus vite pour se rapprocher d’elle. Elle maintient cependant sa place et j’arrive 4ème féminine à quelques secondes de celles de devant. 1ère M3 en 2h0? Super trail où j’ai bien mérité ma place. Bravo à toute l’équipe. Encore un bon dimanche de sport et de partage. »

A Fabrice à son tour de témoigner :

« Après ma dernière course, l’Impérial trail sur 45 km, j’avais peur de ne pas tenir la bonne allure sur ce parcours très roulant. Pour ne pas faire d’erreur j’ai décidé de suivre les filles (Angélique puis Briséis) qui maîtrisent mieux le rythme du semi- marathon.

Après 10 km, à l’amorce de la première côte, j’ai pris un peu les devants pour conserver la bonne allure jusqu’à l’arrivée.

Pour ma dernière année en M5, je termine 3ème de ma catégorie mais cela a bien peu d’importance au regard de la 3ème place par équipe derrière des gros clubs comme Meaux et Tournan.

J’ai pris un immense plaisir à courir pour le challenge par équipe avec, à la clé, un podium qui nous permet de remonter de la 10ème à la 4ème place. »

Au 18/10/2023, Briséis occupe la 2ème place en M0, Myriam V. la 33ème place en M2, Angélique la 1ère place en M3, Myriam C. et Anne-Marie les 3ème et 17ème places en M4, Christelle la 2ème place en M6. Du côté des garçons, Hervé et Frédéric occupent les 19ème et 22ème places en M3, Thierry et Jean-Luc les 2ème et 14ème places en M4, Fabrice la 4ème place en M5, et Laurent la première place en M6, . Il faut bien-sûr relativiser ces classements provisoires en fonction du nombre de courses effectuées.

Bravo à tous et toutes d’avoir couru pour l’equipe!

Résultats (21.8 km) :

  • Laurent, 39ème en 1:48:24 (1er M6M)
  • Fabrice, 87ème en 2:00:15 (3ème M5M)
  • Briséis, 91ème en 2:00:51   3ème  scratch (2ème M0F)
  • Angélique, 92ème en 2:00:57   4ème  scratch (1ère M3F)
  • Jean-Luc, 117ème en 2:03:42 (7ème M4M)