Semi-marathon de Villepinte
Laurent Mouchain, toujours bon pied, bon oeil

Laurent M. participait ce dimanche au semi-marathon de Villepinte, qualificatif pour les championnats de France. Mission accomplie!

Il raconte : « J’étais ce dimanche  à Villepinte pour une qualification sur semi afin d’avoir mon billet pour les France avant une intervention chirurgicale prévue prochainement. La course s’appelle à vos baskets, elle se déroule sur un parcours  urbain (à coté du circuit Carole) semé de pièges (bordures, bornes, trottoirs à monter à descendre, potelet etc. …) et pas plat (présence de nombreux faux plats) avec énormément de relances dont deux demi-tours en épingle à cheveux, bref pas un semi pour un chrono ».

« Départ prudent d’un athlète / entraîneur, une allure prévue autour des 4’15 afin de faire moins de 1h30,  passage du 10ème km à la 42ème place en 42’00 (c’est un signe). La machine bien rodée après la saison de cross avale les km de façon régulière et commence à remonter des coureurs partis trop vite… (j’ai à ce moment là une pensée pour quelques athlètes du club et me dis qu’il serait bien de leur fournir mon historique de course). Malgré mon hernie qui depuis quelques temps prend de plus en plus de place et me rappelle à l’ordre dès que je veux allonger la foulée, je passe le 15ème km suivant le timing prévu, la régularité paye : pas de fatigue, le moral au top, il fait beau, seule ma respiration commence à s’accélérer tout en continuant de doubler des coureurs. Dernier kilomètre de faux plat montant,  je remets un peu de charbon, je pousse la chaudière pour reprendre un coureur à quelques encablure de l’arrivée que je franchis à la 31ème place en 1h28’33“ — 1er M5 et mon billet pour les France de semi le 18 septembre à Saint Omer (Hauts-de-France) ».

« Prochain départ sera à Montereau le 29-03 mais pour le bloc opératoire😉 ».

Bravo à Laurent pour sa très belle qualification pour les France.

Résultats (semi-marathon) :

  • Laurent Mouchain, 1h28’33“, 1er M5H

La Panadière
Villemaur sur Vanne (10)

Ce week-end, Angélique participait à un 10 km pour une qualification au championnat de France. Mission parfaitement accomplie!

Elle raconte : « Après ces 14 semaines d’entraînement sur le cross, me voilà repartie sur un nouveau défi : une qualification pour 10 km pour faire le championnat de France le 9 Avril à Boulogne-sur-Mer ».

« Après mon échauffement et une reconnaissance du départ et de l’arrivée, je me place devant. Et voila c’est parti et cela va très vite. Je me mets dans ma bulle et tout de suite je me cale à l’allure donnée par Laurent. Pendant les 10 km, tout se passe très bien. Les jambes déroulent bien. J’ai couru au souffle et au ressenti. Je suis très contente d’avoir pris du plaisir pour ce premier 10 km qui pour moi est une étape de plus, très positive pour la suite du challenge route ».

« Encore merci à Laurent, même si je ne fais pas le chrono de 43’40 mais 44’19 ».

Et Laurent de conclure : « Le chrono réalisé lui amène un record perso sur la distance, un classement FFA en R4 (régional 4) et une qualification pour les France de 10 km qui se dérouleront  à Boulogne-sur-Mer le 9 avril 2022 ».

Bravo à Angélique qui accompagnera Virginie et David à Boulogne-sur-Mer!

Résultats (10 km, sur 173 arrivants) :

  • Angélique Przybos, en 44’19, 88ème, 8ème féminine, et 1ère M3F

L’Avonnaise 2022
Le PNRT haut en couleur

Les athlètes du Pays de Nemours Running Trail ont brillé ce week-end sur l’Avonnaise qui fait partie du Challenge Route 77, la deuxième manche après la course de Samois-sur-Seine.

David, Virginie et Céline, les trois représentants du PNRT

Virginie raconte : « Prendre part au départ était déjà un défi et pourtant… C’est à moi que revient la 1ère place du scratch féminin. Cela fait maintenant 3 semaines que je me bats avec des douleurs aux jambes, suivie par le kiné… Rien n’y fait, les entraînements ont tous été bâclés quasiment à cause de ces douleurs, sensations de poteaux qui m’empêchent de lever les jambes à ma guise. Et pourtant le dernier 3000 m sur piste de mardi est passé en 12’04… C’est assez rageant! Faire cette course avait pour but uniquement d’aller gagner des points pour le championnat, je savais que je n’étais pas prête pour le reste. Donc échauffement avec David, les jambes ne sont pas fraîches, je le sens, mais je décide de ne pas m’en préoccuper, je savais qu’elles ne le seraient pas 😅».

« Coup de pétard, c’est parti pour 10 km. Je prends une allure vraiment raisonnable car je sais qu’à quelques mètres il y a une belle côte. Bonne stratégie, je double 😅. Ensuite les 5 premiers kilomètres passent relativement bien puisque les 2 premiers kilo sont les plus difficiles ; ensuite on peut dérouler facilement donc la fraîcheur du début permet de passer les obstacles sans trop de difficulté même si je sens que ça me titille déjà. Je ne regarde même plus la montre parce qu’au vu du parcours, ce n’est pas la peine d’espérer quoique ce soit. Puis arrive le 2ème tour. Je sais que ça va être dur, je m’y prépare psychologiquement, malgré tout je n’arrive pas à occulter la douleur. Mes jambes sont affreusement lourdes et je suis dans la phase de côtes, je marche… Oui je marche et 2 fois je marcherai! Mentalement c’est très compliqué, je me demande pourquoi je suis là à m’infliger de la douleur alors que ça devrait être du plaisir. Je repense à Laurent, qui m’avait dit de le visualiser comme un entraînement. Alors je recours ; dans pas longtemps je sais que ça va descendre et que ce sera plus facile pour moi. Dernière montée en ligne de mire ensuite ce sera la délivrance! Yes! C’est reparti mon kiki, les jambes mettent 1 km à se sentir mieux mais la tête avait pris le dessus donc tout roule de nouveau 😊».

« Céline et David m’attendent à l’arrivée et me crient que je suis première… J’arrête ma montre et ma grande surprise quand j’aperçois le chrono… 41’41 » 😲. En ayant marché, en ayant souffert, en ne pouvant pas imposer le rythme que je voulais, en étant sur un parcours vraiment pas simple, j’arrive à sortir en 41’41… TOP. Je le savais depuis un moment que j’avais de nouveau franchi un cap, mais cette course vient me le confirmer, et je vais garder ça en tête pour la prochaine course. Il faut absolument qu’on arrive à me faire passer ces douleurs pour que je puisse retourner à l’entraînement sereinement et pourvoir faire tomber le chrono en dessous de 41′. Merci à mes coéquipiers du jour, David depuis de long mois maintenant et sur le même championnat 😅 et Céline qui a été une super supporter 😘. 33/248 au scratch général ».

Virginie, renversante

David raconte aussi de son côté : « Après une belle saison hivernale avec les championnats de France de cross, cette prépa m’a bien servi pour aborder cette nouvelle course du challenge 77 sur route dans de bonnes conditions. La tête et les jambes étaient prêtes sur la ligne de départ à en découdre.  En effet, j’ai couru comme un vrai stratège. J’ai pris un bon départ et toute suite nous étions 3 à se détacher dès la fin de la première montée. Au bout des 3 premiers km j’ai déroulé un poil plus vite que mes 2 autres camarades de course afin de casser le rythme mais ils m’ont rattrapé rapidement. J’ai donc gardé des forces au vu du deuxième tour avant d’aborder une nouvelle fois cette belle montée sans difficulté. La victoire se joue donc entre nous 3. Je range mon frein et j’accélère pratiquement au même endroit que la première tentative. Cette fois, je fais une belle petite percée et je réussi à garder la tête de la course jusqu’à la ligne d’arrivée malgré le retour très rapide du deuxième. Cette première victoire de l’année est encourageante pour la suite de la saison et surtout sur mes capacités. Je remercie la qualité des entraînements de Laurent qui une nouvelle fois a payé ».

David, toujours plus haut. toujours plus fort
Deux très jolis podiums

Avant la prise en compte des résultats de l’Avonnaise, Virginie est en tête du challenge Course 77 et David occupe la 3ème place.

Félicitations à tous les trois!

Résultats (5 km, sur 83 arrivants)

  • Celine Ducharne, 61ème au scratch en 35’31 »

Résultats (10 km, sur 247 arrivants)

  • David Cheron, 1er au scratch, en 34’31 »
  • Virginie Tabuya, 34ème au scratch, 1ère féminine en 41’41 »

Une course pour le plaisir
Urban Trail de Flers (Orne)

Christelle raconte : « Un Urban Trail n’est pas vraiment une course, c’est plutôt un moyen de faire du sport en découvrant une ville au travers de sites particuliers et en participant à des « ateliers ». Donc hier, découverte de Flers en passant par les différents établissements scolaires Saint Thomas d’Aquin (organisateur), la caserne des pompiers, les gymnases, le stade du Hazé, la salle de concert, le théâtre, le parc de la mairie… 15 km de course entrecoupés de visites, de jeux d’adresse, de rencontres… L’événement était organisé pour soutenir l’association Solidarité Bocage. Pas de chrono, juste le plaisir de courir et découvrir ! J’avais quand même enclenché la montre… 1h29′ au compteur, donc ».

Christelle à l’arrivée, avec le directeur du groupe scolaire organisateur